• Joanne Paiement

MA PETITE ENTREPRISE ... mais par où commencer


Le permis de rêver est émis sans passer d’examen. Vraiment? Je pense que l’heure est arrivée de remettre les pendules à l’heure.


Si toutes les personnes qui rêvent d’un café se levaient, je ne parle pas de celui qu’on boit, mais de l’endroit où on le sert, nous serions plus nombreux debout qu’assis.


Je choisis le Café comme exemple, mais cela pourrait s’appliquer à tous genres d’entreprises du futur, indifféremment.


Plaçons les personnages:


Pierre-Louis employé de banque prometteur, 29 ans, déjà désillusionné au boulot, assis au KAKTUS KAFÉ sirotant un double quelque chose qui coûte cher, se prend à rêver.

  • Et si c’était moi derrière ce tablier noir avec des ganses en cuir, en T-shirt moulant libre d’aller et venir sur une patte le sourire collé aux lèvres, comme il semble heureux ce Didier, je le sens à SA place. Ici ça sent toujours bon la bergamote et la cannelle, et puis servir des cafés toutes la journée de 7-22:00 quand tu es dans le plaisir tout le temps...(vous me voyez venir là)


Et c’est à ce moment précis que tout lentement LE BARISTA en toi se lève et plane au-dessus de la mêlée à l’odeur de Yergacheffe ou de Chunchamayo...l’appel de la tasse fumante se fait entendre .


Ton rêve commence à passer de la transparence à l’opacité. Il prend forme, ne manque pas grand chose que tu foutes le boulot en l’air. Après tes études à l’UQAM en finances tu es prêt à tout balancer?


Tu partages avec les amis qui te poussent à faire ce qui t’appelle tant, le chant des sirènes à l’odeur de café se fait sentir:

  • Go mon PL lance toi, on sera tes clients à tous les jours, tu vois on est 8 ici, bien compte sur 40$ par jour minimum.

C’est tout ce qu’il fallait à PL pour partir.


Le lundi suivant: patron-démission-boîte de carton et hop! On part pour l’aventure?

Quand croyez-vous que la réalité va frapper PL de plein fouet?


Dès la première démarche pour se trouver un local?

À la seconde? Quand vient le temps d’acheter de l’équipement?

Au moment de la rencontre avec le banquier peut-être à la recherche de financement?


La LOVE MONEY de la famille qui se fait attendre?


Laissé à lui-même, il fonce droit dans le mur de la dure réalité de ce qui l’attend et cela vient du fait que l’improvisation est pour le théâtre mais pour les affaires, à moins d’avoir un pif du tonnerre, une idée innovante, il sera difficile de démarrer son entreprise sans préparation.


Plusieurs moyens sont offerts aux entrepreneurs de tous âges mais il n’y a rien que l’expérience en temps réel et sur le terrain qui vous aidera à prendre la bonne décision.


En d’autres mots, avant de quitter ta job de jour étudie ton projet mille fois de plus.


Rencontre des entrepreneurs, multiplie les webinaires gratuits, informes-toi de la fiscalité des entreprises, mais avant de tout quitter, de choisir l’ombre au lieu de la proie, regarde ton portefeuille et si tu y trouves assez de monnaie pour te supporter durant 3 à 5 ans, fonce mon PL.


Une entreprise c’est toute une aventure et elle est belle cette aventure, c’est en toute connaissance de cause que je me permets de vous offrir ces quelques réflexions.

Peu importe l’aventure, les bagages doivent être bien faits.


La création d’une entreprise qui te portera longtemps doit te ressembler. Le plus près possible de tes valeurs, de ton intégrité et si après cette lecture tu as encore envie de continuer c’est que tu es prêt mon PL.


JP

50 vues0 commentaire

BLOG